Skip to content

La transformation du management de transition

Si les entreprises externalisent toujours plus leurs besoins de ressources – pour tous types de projets : opérationnels, stratégiques, de transformation ou de réorganisation-, elles ont aujourd’hui besoin de managers aux profils diversifiés.

La vision traditionnelle du manager de transition, en fin de carrière avec un parcours monolithique 100% corporate, ne constitue désormais plus le seul paradigme. Les parcours hybrides, mêlant conseil et opérationnel, sont aujourd’hui largement valorisés ; et la séniorité ne représente plus le principalcritère de référence.

Grâce à la richesse de leur profil, ces managers de transition « modernes » ont aujourd’hui des perspectives élargies. Les managers indépendants ne sont plus sollicités uniquement pour des missions de transition, ou pour occuper un poste laissé vacant : ils savent aussi se créer une place ex nihilo au sein des équipes où ils sont intégrés, par exemple dans le cadre d’une création de poste. Ces managers indépendants sont désormais des acteurs majeurs de la transformation du monde du travail. Arnaud Sourisseau, Fondateur d’OMS, et Damien Aimon, Directeur de la Transformation de Moët Hennessy, nous dévoilent les particularités de ces nouveaux profils.

Arnaud Sourisseau
Fondateur d’OMS

Quelles sont les clés de la réussite d’une mission de Management de transition ?

L’adéquation entre le besoin du client et le profil du manager indépendant est la première clé.

Chez One Man Support, la connaissance intuitu personae – qui repose notamment sur plusieurs rencontres individuelles avec chaque indépendant – est une garantie du bon déroulement de la mission.

 

Deuxième clé : pour aider le manager indépendant à prendre sa place et gagner en légitimité, l’équipe  client doit créer les conditions de la réussite en lui ouvrant les portes de l’entreprise : souligner le soutien de la Direction Générale à son intervention, lui faire rencontrer rapidement les interlocuteurs pertinents, mettre à disposition les outils et documents dont le manager aura besoin…

 

Enfin, les qualités humaines et compétences interpersonnelles du manager de transition sont primordiales pour la réussite d’une mission : s’immerger instantanément dans l’entreprise tout en gardant un regard extérieur, identifier les sujets sur lesquels sa valeur ajoutée est attendue, savoir écouter et motiver les équipes en place…

Quelles sont les 3 qualités clés du manager indépendant ?

Afin de construire sa légitimité en interne, le manager indépendant doit faire preuve de solides compétences humaines :

  • Des capacités d’adaptation, pour s’acclimater à tous les contextes, dans un délai très court

  • Des qualités relationnelles, pour réussir à « se faire une place » et à se faire accepter, voire apprécier, des équipes

  • Un regard neuf : jouer pleinement son rôle externe en osant challenger, pour faire bouger les lignes

Comment l’essor du management indépendant peut-il transformer notre approche du recrutement ?

Les périodes de transformation – voire même de crise – peuvent devenir une opportunité pour les entreprises : en faisant appel à des ressources extérieures, on découvre naturellement une autre vision et des best practices issues parfois de secteurs d’activité différents. De nouvelles perspectives s’ouvrent alors ! Une mission de management indépendant permet souvent de distinguer un profil et une personnalité en adéquation avec l’entreprise. C’est ainsi que de nombreuses missions OMS se poursuivent par un CDI… Au-delà d’une opportunité métier, le management indépendant devient alors une opportunité RH !

 
Damien Aimon

Directeur de la Transformation de
Moët Hennessy

Quelles sont les clés de la réussite d’une mission de Management de transition ?

Rares sont les entreprises qui possèdent suffisamment de profils de haut niveau en interne pour mener tous leurs projets complexes ou piloter leur feuille de route stratégique. Avec pour conséquence des retards ou même parfois des échecs coûteux. 

C’est pourquoi OMS est de plus en plus sollicité pour des besoins de Chefs de projet haut niveau ou de PMO indépendants possédant des expertises pointues et la flexibilité nécessaire.

Mais comment un manager indépendant peut-il s’intégrer avec succès au sein d’une organisation en pleine mutation ? Quelle est sa véritable valeur ajoutée ?

Arrivé en février 2021 en tant que consultant OMS pour animer le déploiement du plan de transformation de Moët Hennessy (filiale Vins & Spiritueux de LVMH), Damien Aimon en est désormais Directeur de la transformation.

 

Intégration, légitimité, agilité… : il nous livre son retour d’expérience.

Témoignage de Damien Aimon, Directeur de la transformation de Moët Hennessy

Quels ont été les enjeux de votre mission ?

Lorsque j’ai intégré Moët Hennessy en tant que consultant OMS, une réflexion sur des sujets stratégiques long terme avait déjà été lancée : il fallait désormais les ancrer dans le réel avec une implémentation court terme et une forte orientation résultats.

Plusieurs axes avaient été définis par le CODIR, notamment autour de la profitabilité, du futur de la distribution, du marketing, de l’organisation… De la transformation business mais également d’un point de vue de l’état d’esprit et des comportements, le tout dans un contexte de fortes ambitions de croissance interne et externe.

 

Quel a été votre rôle dans cette transformation ?

J’avais la mission d’un chef d’orchestre, tant dans la coordination du déploiement du plan de transformation que dans le compte-rendu régulier au CODIR.

Avec une posture de « couteau Suisse », j’ai structuré les projets, fédéré les compétences, challengé le contenu : l’accompagnement au quotidien des équipes en place était l’une de mes missions clés.

 

Quels ont été selon vous les facteurs clés du succès de votre intégration ?

Au bout de 2 mois, j’étais intégré au cœur de l’entreprise et personne ne se souvenait que j’étais un consultant externe !

Il me semble que ce succès tient en deux points principaux :

  • Pas d’individualisme : à chaque instant, le consultant indépendant doit recréer sa place, sans égo, avec résilience, tout en gardant pertinemment à l’esprit où il veut aller et avec pour seul objectif la réussite du projet

  • Être constamment pro-actif en apportant de l’aide et du support, même sur des points très concrets qui pourraient paraître un peu « basiques ».

Apporter de la valeur ajoutée sans entrer dans les jeux de pouvoir m’a offert un accès privilégié à chaque équipe, y compris le senior management : la porte de nombreux projets s’est ainsi naturellement ouverte…

 

Comment a évolué votre mission ?

La transformation chez Moët Hennessy n’est vraiment pas un « side project », c’est tout simplement notre quotidien !
Par conséquent, lorsque le CODIR a décidé de pérenniser ma mission en créant un poste de Directeur de la transformation, la transition a été très naturelle.

 

Quel a été votre atout principal pour réussir cette mission de manager indépendant ?

Un Directeur de la transformation a un rôle d’un animateur de projets à très forte valeur ajoutée, un peu comme le lapin Duracell qui bat la cadence sans s’arrêter !

Pour cela, mon profil hybride Conseil / Corporate m’a permis de m’adapter, de comprendre les problématiques opérationnelles, tout en apportant un œil extérieur pragmatique, de manager qui connait le terrain.

 
Le rôle de One Man Support fut primordial dans ma mission : C’est par une connaissance approfondie de mon parcours, mes compétences techniques et mon tempérament, que Stéphane Pinatton, Partner chez OMS, a pu cerner la valeur ajoutée de mon profil pour cette mission de manager indépendant.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Clients / Entreprises

One Man Support s’engage à vous rappeler dans les 48h pour échanger avec un Partner et définir avec lui le profil exact recherché.

Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire
Vous devez accepter d'être contacté par l'équipe de OMS.
Vous devez accepter d'être contacté par l'équipe de OMS.