Skip to content

Sommaire

Comment devenir consultant indépendant ?

Parmi les activités de conseil, le métier de consultant indépendant est réservé à tous les professionnels qui souhaitent se mettre à leur propre compte, quel que soit leur secteur d’activité. Pour s’engager dans cette profession, il est indispensable de posséder certaines qualifications et des qualités spécifiques. Aussi, il est important de connaître les procédures à envisager pour exercer de façon indépendante ou alors en créant son entreprise.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est un consultant, et vous expliquons quelles sont les qualités requises pour s’engager dans la profession. Aussi, il sera abordé la démarche à suivre pour devenir consultant en créant son entreprise, ainsi que tous les autres aspects de cette profession.

Qu’est-ce qu’un consultant ?

Le consultant est un professionnel qui propose son expertise aux entreprises afin de leur permettre de résoudre un problème spécifique. Disposant de qualifications particulières, il est sollicité par les entreprises pour analyser une situation, identifier le problème qui en découle, et enfin élaborer un plan d’action de consulting. Il effectue des missions de conseils en utilisant plusieurs techniques spécifiques afin de venir à bout de la situation qui mine l’entreprise.

Son plan de résolution doit nécessairement tenir compte des ressources disponibles (moyens financiers, humains, matériels, etc.). Le consultant peut exercer en tant qu’indépendant (free-lance). Dans ce cas, son activité se concentre uniquement sur son réseau professionnel ou sur son portefeuille de clients. Il peut également travailler au sein d’un cabinet de conseil qui est spécialisé dans un domaine précis (audit, comptabilité, recrutement, etc.).

Quelles sont les qualités requises pour devenir consultant ?

Tout le monde ne peut pas devenir consultant juste parce qu’il le veut, mais plutôt parce qu’il dispose de certaines qualités incontournables. Ce professionnel doit avant tout disposer d’expériences et de connaissances solides dans son domaine d’intervention. Ainsi, pour accéder à cette profession, il doit avoir au minimum un Bac +5 dans sa formation. Le consultant est perçu comme un expert et ne doit intervenir que sur le sujet qui le concerne. En effet, en cherchant à démontrer qu’il peut intervenir dans plusieurs domaines, ce dernier risque de ne pas inspirer confiance auprès de la société.

Ainsi, il doit être spécialiste dans un domaine spécifique comme le management, la finance, les ressources humaines, le droit, le référencement, etc. Par ailleurs, en tant que consultant, vous devez avoir de bonnes qualités relationnelles. Loin d’effectuer votre mission tout seul, vous devez faire un travail collaboratif avec les différents acteurs de l’entreprise. Vous devez avoir un bon sens de l’écoute afin de mieux cerner les réalités de votre client (entreprise). Cela vous permettra de lui apporter les solutions adaptées. En effet, vous ne devez aucunement apporter une solution standard à toutes les situations. Votre expertise, vos capacités d’analyse et de synthèse devraient vous permettre de traiter chaque problème de manière particulière.

Pour ce faire, vous devez être curieux, soucieux des plus petits détails, tout en étant flexible. Sachez également que le consultant doit être très rigoureux dans ses méthodes de travail et avoir le sens du professionnalisme. Toutes ses qualités sont le gage de la crédibilité qu’aura le consultant devant les entreprises. C’est la raison pour laquelle, le consultant doit chercher à les acquérir en faisant un travail personnel sur lui-même.

Comment devenir consultant ? En créant son entreprise !

Plusieurs métiers peuvent s’exercer de manière libérale. Bon nombre parmi eux sont réglementées. Cependant, les activités de conseil ne sont pas réglementées et n’exigent pas une affiliation à un ordre professionnel. Cela veut dire que le consultant peut librement décider de créer son entreprise de consulting. Il doit néanmoins prendre le soin de choisir la forme juridique dans laquelle il souhaite exercer cette activité.

Par ailleurs, la création d’une société vous permet d’être plus crédible auprès des entreprises qui représentent vos clients. D’ailleurs, les entreprises accordent plus de crédit à une autre entreprise qu’à une tierce personne. Par la même occasion, votre visibilité va s’accroître et votre image de marque sera améliorée. N’hésitez donc pas à créer votre entreprise spécialisée en consulting.

Pour quelle forme de sociétés de consulting opter ?

La création d’une société de consulting permet au propriétaire de protéger son patrimoine personnel. Ainsi, lorsqu’il s’agit de créer une société de consulting, le plus important est d’opter pour une forme juridique répondant à ses attentes. Ainsi, vous avez le choix entre diverses formes de société.

  • Une Microentreprise

Ce statut juridique convient aux consultants qui viennent de débuter. Ils pourront aisément commencer cette activité parallèlement à une autre. L’avantage de ce régime réside dans le fait que vous pouvez payer vos cotisations sociales seulement par rapport à votre chiffre d’affaires. Cependant, votre capital pourrait rapidement se retrouver plafonné, ce qui risque de freiner le développement de votre activité.

  • Une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) comme son nom l’indique permet de protéger le patrimoine du consultant free-lance. Sa création nécessite néanmoins un coût et l’accomplissement de plusieurs formalités administratives. Comme le régime de la microentreprise, le chiffre d’affaires de l’EIRL pourrait connaître un plafonnement, ce qui constitue un frein pour son développement.

  • La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ou l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)

La SASU ou l’EURL sont des variantes de la SAS (Société par Actions Simplifiées) et de la SARL (Société à Responsabilité Limitée). Ce sont en effet des entreprises individuelles qui détiennent des particularités concernant les règles d’imposition et le régime social du consultant. Aussi, en choisissant ces formes d’entreprise, vous pourrez facilement accueillir de nouveaux associés et votre responsabilité ne sera limitée qu’à vos apports. En plus de ces avantages, la SASU ou l’EURL permettent également de prendre certaines décisions sans la nécessité de recueillir l’avis des associés ou de tenir des assemblées générales.

Par ailleurs, la SASU est reconnue pour la souplesse de son fonctionnement. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux consultants la préfèrent. En effet, la SASU vous donne la liberté de rédiger vos statuts. Elle vous permet également de bénéficier automatiquement d’une affiliation au régime général de Sécurité Sociale. Vous pourrez ainsi jouir d’un régime de retraite et d’une indemnisation maladie nettement plus favorables.

Peut-on être consultant et autoentrepreneur ?

Il est bien possible d’être consultant et autoentrepreneur. En effet, si vous faites ce choix, vous exercez donc votre activité en tant qu’entreprise individuelle. Ce statut présente plusieurs avantages qu’il ne faut pas négliger. En effet, la création de cette entreprise ne requiert ni la rédaction de statuts ni l’apport d’un capital social. Cependant, bien qu’il soit possible d’être un consultant-autoentrepreneur, il n’est pas recommandé de choisir d’opter pour ce statut. Vous devez donc mener une réflexion approfondie avant d’opérer le choix d’être un consultant-autoentrepreneur.

Consultant et portage salarial : Que savoir ?

Le métier de consultant étant une activité non réglementée, il est possible à celui qui l’exerce de faire recours à une société de portage salarial. En effet, cette option ne vous oblige plus à créer votre propre entreprise. Vous serez lié à l’entreprise de portage salarial par le biais d’un contrat de travail. Ainsi, tout en préservant votre indépendance, vous bénéficierez d’un statut de salarié et de tous les autres avantages qui en découlent. Il s’agit par exemple des congés payés, de l’assurance-chômage, de la protection sociale, de différentes allocations, etc.

Concrètement, la société de portage salarial prend entièrement en charge la gestion administrative, comptable, fiscale et juridique de votre activité. Cela constitue pour vous un réel gain de temps, puisque vous pourrez vous concentrer sur l’exercice de votre métier. Toutefois, de votre côté, vous aurez à vous occuper de la recherche de clientèle, de la négociation des honoraires de prestation de services et de l’émission des factures. Parallèlement, vous bénéficierez de l’accompagnement de l’entreprise de portage salarial qui vous rémunérera en fonction des missions exécutées.

Devenir consultant est une opportunité à saisir professionnellement. Le meilleur moyen pour y arriver en plus des diplômes, des qualités et compétences à avoir, créer votre entreprise de consulting vous sera favorable. Cependant, vous pouvez exercer votre métier en tant qu’autoentrepreneur ou en faisant appel à une société de portage salarial. À vous de prendre le temps de trouver la solution qui vous correspond le mieux.

Continuez votre lecture:

One Man Support lance The Independent, le Trophée de l'indépendant de l'année !

Clients / Entreprises

One Man Support s’engage à vous rappeler dans les 48h pour échanger avec un Partner et définir avec lui le profil exact recherché.

Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire