Skip to content

Sommaire

Comment devenir manager de transition ?

Le recours à un manager de transition est une solution managériale consistant à confier de manière provisoire les rênes d’une structure (entreprise, société, filiale ou département) à un dirigeant externe. Cette stratégie sert, en général, à amorcer un projet de transformation ou encore d’accompagner un changement. Pour devenir manager de transition, il faut remplir plusieurs conditions. Nous vous en parlons.

Qu’est-ce qu’un manager de transition ?

Le rôle d’un manager de transition est d’aider une l’entreprise à franchir une étape. Il peut s’agir d’une transformation, d’une crise ou une croissance. Il est positionné à un poste stratégique de responsabilité dans l’entreprise. Il se charge donc d’apporter son expertise de haut niveau et vient en renfort à l’équipe existante.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le manager de transition n’est pas un mercenaire. Au contraire, il a pour mission d’impulser une dynamique allant dans le sens de faire progresser l’entreprise, les équipes avec qui, il travaille en mode projet. Le bon manager de transition travaille par conviction. Il intègre l’entreprise pour une période donnée avec notamment, des objectifs bien précis en amont de sa mission. Il met donc ses compétences à disposition de l’organisation face à l’urgence et la complexité d’une situation.

Ce métier s’est diversifié au fil des années. En effet, le management de transition était plus souvent utilisé dans des situations de crise. Il peut s’agir, de la fermeture de sites industriels, de l’absence prolongée d’un dirigeant ou encore, d’un défaut de management dans l’entreprise. Toute entreprise peut faire appel aux services d’un manager de transition.

Quels sont les critères pour devenir un manager de transition ?

Le premier critère d’un manager de transition est certainement une expérience avérée. Généralement, ce professionnel est un ancien cadre ayant déjà occupé des fonctions de direction assez importantes dans le pays ou à l’étranger. Parmi ses compétences, figure la capacité de parler plusieurs langues. En plus, il doit par-dessus tout, connaître de manière approfondie le secteur d’activité dans l’entreprise qui a besoin de ses services.

Il dispose d’un temps réduit pour s’imprégner de la culture de l’entreprise. Pour cette raison, il se doit d’être à l’écoute de l’équipe en place afin de trouver une solution adaptée. Dans ce métier, il est indispensable d’avoir des qualités de leader.

Sa réactivité et sa capacité d’adaptation seront essentielles pour bien prendre en charge les besoins de l’entreprise. En effet, il lui est demandé d’être opérationnel immédiatement. Il est donc le maître du jeu face à de grandes responsabilités. Il aura besoin de faire montre d’une capacité de résistance à la pression. En plus, il devra traiter certaines urgences et situations complexes voire conflictuelles avec calme, objectivité et grande neutralité.

Il est fréquent pour un manager de transition de devoir se déplacer à l’intérieur du pays ou à l’international. Ce qui l’oblige à être mobile.

En résumé les critères se dressent comme suit :

  • expérience et expertise
  • sens de l’écoute
  • réactivité et l’adaptabilité
  • mobilité
  • résistance.

Ce sont tous ces critères qui font de vous un bon manager de transition.

Comment devenir un manager de transition ?

Vu les critères détaillés plus haut, le manager de transition doit donc être en premier lieu un ancien cadre dirigeant. Dès lors, il peut faire le choix entre des statuts juridiques différents.

  • Il est indépendant en créant une entreprise individuelle.
  • Il intègre un cabinet de transition.
  • Ou bien, il fonctionne selon le régime du partage salarial.

En indépendant, le manager de transition travail en libéral. Il a donc la possibilité de créer une entreprise unique à responsabilité limitée (SURL). Dans ce cas, il est l’unique responsable en cas de fautes dans le cadre de son travail. Il peut dès lors être exposé à des poursuites en cas de négligences.

Par contre, s’il décide d’être salarié d’une société de partage de salarial ou d’un cabinet de transition, il peut jouir de certains avantages comme la possibilité de travailler en réseau ou de participer à des missions valorisantes. Enfin, si le manager de transition décide pour le régime de partage salarial, il s’assure en autres, un statut très sécurisé.

One Man Support lance The Independent, le Trophée de l'indépendant de l'année !

Clients / Entreprises

One Man Support s’engage à vous rappeler dans les 48h pour échanger avec un Partner et définir avec lui le profil exact recherché.

Champ obligatoire
Champ obligatoire
Champ obligatoire